Le commissariat de Roncq-Linselles vivra

PUBLIÉ LE 28/01/2014

Par ANNE COURTEL

Manuel Valls, ministère de l’Intérieur, affirme qu’il n’est pas envisagé de fermer le commissariat de Roncq-Linselles.

Il s’y était engagé auprès des maires de Roncq et Linselles : Gérald Darmanin, député de la Xe circonscription, a interrogé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sur l’avenir du commissariat de Roncq – Linselles lors de la séance publique à l’Assemblée nationale ce mardi. En décembre, les maires des deux communes avaient exprimé des craintes sur maintien de ce commissariat subdivisionnaire qui avait été entièrement refait en 2008. Au conseil municipal du 17 décembre, les élus de Roncq avaient voté un vœu pour garder l’équipement. Manuel Valls les a rassurés. Il a affirmé que la fermeture du commissariat de Roncq – Linselles n’était pas envisagée. Il a également assuré à Gérald Darmanin que les effectifs seraient maintenus.

Les élus de Roncq s’étaient également émus du sort de la brigade canine. En 2009, les policiers et les chiens policiers avaient quitté Tourcoing pour s’installer à Roncq dans l’ancien centre technique municipal. La ville avait alors réalisé 50 000 € de travaux. Fin décembre, elle a reçu un courrier de direction départementale de la police résiliant le bail ; la brigade canine étant transférée à Roubaix. Un comble pour Gérald Darmanin. «  J’ai souligné l’absurdité de la situation puisque les collectivités locales ont engagé des dépenses pour la brigade canine et que cette dernière déménage à Roubaix sans qu’aucune concertation préalable avec les élus des communes concernées n’ait été engagée.  » Et Gérald Darmanin (UMP) de tacler le gouvernement socialiste. «  L’argent public étant rare, le gouvernement ferait mieux de dialoguer avec les collectivités locales afin de ne pas dépenser inutilement l’impôt des contribuables français.  »

Publicités