Mots-clefs

, , , , , , ,

Hier, la majorité socialiste a adopté l’article 8 du Projet de Loi de Financement de  la Sécurité Sociale pour 2014, visant  à uniformiser, par le haut, le taux des prélèvements sociaux sur certains comptes d’épargne.

Ce dispositif proposé par le Gouvernement, qui s’applique de manière rétroactive, revient à taxer à hauteur de 15,5% des placements, exonérés d’impôt jusqu’à ce jour, comme les contrats d’assurance-vie, les plans d’épargne en actions (PEA) ou encore les plans d’épargne logement (PEL et CEL).

Le Gouvernement continue le matraquage fiscal, en s’attaquant, une fois encore, aux classes moyennes et populaires, car ce sont bien les « petits » épargnants qui seront pénalisés par cette mesure.

Je soutiens la démarche des Sénateurs UMP, qui déposeront un recours auprès du Conseil constitutionnel afin que cette mesure irresponsable soit supprimée.

Publicités