Mots-clefs

, , ,

Hier lors du Conseil Municipal, l’opposition UMP/UDI s’est encore heurtée au sectarisme du Monsieur Delannoy, maire PS de Tourcoing pour encore 10 mois.

1. Sécurité dans les transports

Nous sommes intervenus à l’occasion de la présentation du Plan Bus pour dénoncer l’insécurité qui règne sur certains axes de transports, qu’il s’agisse des lignes de bus que l’on détourne de leur parcours initial, comme au Pont Rompu (car les socialistes n’ont pas le courage d’intensifier la lutte contre la délinquance dans certains quartiers) ou de l’insécurité grandissante dans le métro. Nous aurons l’occasion, lors de la campagne municipale, de détailler notre proposition de création de brigades spécifiques dans les transports en commun.

2. Emploi

Il faut savoir qu’à  Tourcoing, la délégation de l’emploi  a été confiée à la représentante  du PC, ce parti ayant une vision particulière du monde de l’entreprise. Les socialistes,  lors de la campagne municipale en 2008 avaient promis 5000 emplois. Tout ce que l’on sait aujourd’hui,  c’est que depuis le 31 mars 2008, il y a eu à Tourcoing 4000 chômeurs de plus.

3. TLM

Nous avons voté contre la convention qui lie le club de volley-ball professionnel à la ville de Tourcoing pour une subvention de 375 000 euros. Nous considérons d’abord que la convention n’est pas acceptable  sur la forme, puisque le Conseil Municipal enregistre, sans pouvoir la modifier, une convention qui gère la saison 2012/2013, qui est déjà terminée !

Il faut savoir également que le club de volley-ball professionnel touche plus d’un million d’euros de subventions (sur 1,4 million de budget). Vu le contexte budgétaire de Tourcoing- 135 millions d’euros de dettes à la fin 2013,  et considérant que le TLM est rétrogradé cette année de pro A en pro B, il nous parait raisonnable de diminuer la somme versée au TLM par la ville.

4. Interventions concernant la rue Mirabeau et le quartier du Pont de Neuville

Intervenant sur des questions locales de sécurité et d’aménagement urbain, M. Delannoy a encore une fois démontré son sectarisme, en ne souhaitant rien modifier dans la vie quotidienne des habitants de notre ville, alors que ces derniers souhaitent des changements. Sectarisme, quand tu nous tiens !

Publicités