Au lieu de s’opposer fermement à une telle perspective, Vincent Peillon appelle à débattre de cette question, allant même jusqu’à s’étonner que la France soit ‘retardataire’ sur ce sujet. Mais à quel autre modèle se réfère-t-il ? Ces propos sont d’autant plus irresponsables qu’ils viennent du Ministre de l’Education nationale. C’est un très mauvais signal de permissivité envoyé à notre jeunesse. C’est d’autant plus incompréhensible que Vincent Peillon pilote aujourd’hui la réforme des rythmes scolaires dont l’une des finalités est d’améliorer la prise en compte de la santé de l’enfant à travers un meilleur respect de son rythme biologique. Dans certains quartiers de Tourcoing, la drogue fait beaucoup de dégâts et le trafic est un fléau au quotidien pour les habitants. L’UMP dénonce un cynisme invraisemblable. Confronté au problème des trafics de stupéfiants, certains préfèrent baisser les bras et aller jusqu’à envisager d’accepter l’impensable. Personne ne peut croire que la dépénalisation du cannabis fera reculer les trafics. Seule une action résolue permettra d’y parvenir, le cannabis est un produit dangereux, qui a brisé des familles entières. L’interdit qui existe aujourd’hui permet de préserver certains jeunes qui pourraient être tentés. Le lever, c’est assumer un risque grave pour toute notre société. La seule priorité c’est de renforcer la lutte contre ces activités.

Didier DROART, conseiller municipal UMP de Tourcoing

Publicités