Hier matin, le nouveau député UMP de la 10e circonscription a inauguré sa permanence, rue de la Fin de la Guerre aux côtés de Xavier Bertrand. Avec en toile de fond la préparation des municipales.

On saura aujourd’hui si Xavier Bertrand maintient sa candidature pour la présidence de l’UMP (lire en page 8). En attendant, il n’était pas question hier qu’un autre ténor de l’UMP vienne inaugurer la permanence de Gérald Darmanin.
En mai, c’était déjà l’ancien ministre qui avait inauguré son local de campagne des législatives. « C’est grâce à lui que je suis devenu conseiller régional… Je pense aussi que c’est grâce à lui que je suis devenu député. » Hier, l’élu Tourquennois a rendu un vibrant hommage à celui qu’il considère comme un ami et qui l’accompagne et le soutient depuis longtemps. Xavier Bertrand sait pouvoir compter aussi sur lui. Au début de l’été, c’est Gérald Darmanin qui avait lancé la campagne pour que l’ancien ministre puisse obtenir les parrainages nécessaires pour présenter sa candidature à la présidence de l’UMP. « Je ne sais pas ce que fera Xavier mais j’espère l’avoir comme modèle. »
« Prendre Tourcoing c’est prendre la communauté urbaine »

En effet, le jeune député n’a pas pour l’heure l’ambition de présider son parti, mais il souhaite prendre la mairie de Tourcoing en 2014. Et Xavier Bertrand est maire de Saint-Quentin, « une mairie qui n’était pas destinée à être de droite », rappelle Gérald Darmanin.

Hier, les municipales étaient la toile de fond de cette inauguration. « Prendre Tourcoing, c’est prendre la communauté urbaine de Lille » a souligné Marc-Philippe Daubresse, député-maire de Lambersart, répétant ainsi ce qu’il disait lorsqu’il soutenait la candidature de Christian Vanneste en 2008.
Les municipales c’est dans deux ans, mais les deux parlementaires ont déjà leur scénario. « En 81 la gauche arrivait au pouvoir et en 83, Tourcoing basculait à droite », rappelle Gérald Darmanin qui se voit donc bien refaire le coup de Stéphane Dermaux, ancien député-maire de Tourcoing. Pour cela, il promet d’être présent à sa permanence et affirme continuer le porte-à-porte. Sachant qu’il peut désormais compter sur le soutien de Bernard Gérard, le député de la 9e circonscription, et de la conseillère générale, Brigitte Lherbier, loin d’être toujours tous les deux d’accord avec son prédécesseur Christian Vanneste.
Mais rien ne vaut un ami en politique. « J’aime Darmanin », martèle Xavier Bertrand devant la caméra de BFM TV. Et de confier à Nord éclair : « C’est quelqu’un qui ne continuera pas seulement à jouer un rôle à Tourcoing, il va jouer un rôle au niveau national. Il a été très vite repéré à l’Assemblée comme l’un des députés les plus prometteurs. Ça va devenir l’un des piliers du groupe. Ça, je peux vous le garantir ! »
JEAN-FRANÇOIS REBISCHUNG

Publicités